Sise entre le fleuve Saint-Laurent que nous appelons «la mer», et la montagne, à l’ouest de Matane en Gaspésie, la municipalité de Saint-Ulric s’étend sur 120 kilomètres carrés (118 kilomètres carrés pour sa partie rurale et 2,5 kilomètres carrés pour sa principale partie urbaine. Elle regroupe une population d’environ 1 700 habitants dont la moyenne d’âge est de 35 ans.

Les gens de Saint-Ulric, que l’on nomme les «Ulricois(es)» continuent à se développer et à conserver des entreprises productrices dans le domaine agricole et commercial.

Nous y retrouvons, entre autres, l’élevage de troupeaux laitiers, de bovins, de porcs, de moutons et de bisons, la culture de grains céréaliers et l’exploitation de tourbières.

Depuis 1999, un parc éolien « Le Nordais » exploite des éoliennes d’une puissance de 75 kilowatts chacune. Vingt-quatre de celles-ci sont situées dans la municipalité. L’électricité ainsi produite est revendue à Hydro-Québec et est acheminée à son réseau central de desserte du Québec.

Plus particulièrement dans son secteur urbain, on retrouve différents commerces et services : école primaire et secondaire, Caisse populaire Desjardins, bureau et services municipaux, résidences pour personnes âgées, épicerie et dépanneurs, salons de coiffure, garages et ateliers mécaniques, restaurants, bars, gites et des sites de vente de produits touristiques.

Saint-Ulric offre aussi beaucoup de services communautaires, culturels et de loisirs. Une foule de bénévoles oeuvrant dans différents comités voient à leur bonne marche et assurent leur distribution à toutes les classes d’utilisateurs.

On y retrouve aussi une magnifique nature située entre les vents des montagnes au sud et les marées du fleuve au nord. Le logo touristique de la municipalité nous le confirme bien : «La mer, le vent, c’est dans notre nature!»

Différents attraits s’offrent aux Ulricois, aux visiteurs et aux touristes, regroupés sous le thème «Le Récit des Paysages».

Deux sites récréotouristiques sont situés autour des deux principaux lacs du territoire municipal, soit les lacs Minouche et Des-Îles. Entourés de nombreux chalets d’été et de résidences, ces merveilleux centres de villégiature offrent une chaleureuse nature, une vie agréable et paisible à leurs utilisateurs.

Saint-Ulric bénéficie aussi de trois belles petites rivières : La Petite-Rivière-Blanche à l’est, la Rivière-Blanche au centre avec de très belles chutes le long de son parcours et sa décharge au milieu du village, et la rivière Tartigou à l’ouest délimitant son territoire avec la municipalité de Baie-des-Sables.

Saint-Ulric offre donc à ses résidents(tes), à ses visiteurs et aux touristes toute une gamme d’avantages à y vivre et à y séjourner. Au gré des saisons, son visage change et offre une multitude d’attraits et de couleurs. Le charme des montagnes, des rivières et des lacs, de la forêt et des champs, de même que son fleuve aux eaux calmes ou déchaînées est le reflet de la vivacité et de la quiétude de ses gens!